Les expositions de la saison

Sculptures vertigineuses et style intemporel

Cinq sculptures monumentales seront exposées dans notre parc, offrant ainsi aux hôtes une vue privilégiée sur un ensemble extraordinaire d'oeuvres de Sir Tony Cragg, lauréat du prix Turner. Paris Match ajoute au décor glamour et intemporel avec une exposition photographique des stars du grand écran issue de leurs célèbres archives.

Du 19 avril au 17 octobre 2019.

Du 19 avril au 17 octobre 2019

Tony Cragg

Maître en la matière

Tony Cragg, lauréat du Prix Turner, est l’un des plus grands sculpteurs au monde. Ses premières expériences dans une fonderie lui ont permis de comprendre le processus industriel. Aujourd'hui, il maîtrise parfaitement tous les matériaux, les manipulant sous des formes suscitant des émotions puissantes. Les hôtes découvriront «Tommy», haut de quatre mètres, une abstraction en spirale composée de fibre de verre; «Elliptical Column» en acier inoxydable et le bronze à la dérive «Caught Dreaming».

 

Tommy

Lorsque l’on prête attention aux visages qui se dessinent dans les courbes de la sculpture, un anthropomorphisme fascinant se met à l’œuvre dans Tommy, qui est encore plus évident lorsque l’on sait que Tommy est le prénom du fils de Cragg. L’artiste souhaite que chaque spectateur se retrouve personnellement dans ses sculptures. Son intention est clairement assumée dans toutes ses œuvres : créer des formes ayant un sens émotionnel sans se résoudre à copier ou imiter des pièces existantes.

Elliptical Column

La plupart des sculptures de Cragg jongle entre l’intégralité et le vide. Au-delà de la réalité interne et externe de ses œuvres, cette particularité se reflète également dans les images que l’on discerne. Un grand nombre de ses œuvres, et particulièrement celles datant de la dernière décennie, donne l’impression que les formes sont en mouvement. Elles apparaissent parfois complètes et parfois inachevées. Les images qui ressortent de Elliptical Column dépendent de ce que le spectateur ressent et de la relation « compatissante » qu’il entretient avec cette œuvre. Alors que les souvenirs suggérés peuvent être précisément ressentis à certains moments, ils peuvent aussi paraître parfois incomplets. Dans ce cas, il faut compter sur notre contemplation pour transformer l’incomplet en ensemble fini.

Caught Dreaming

Caught Dreaming est la première œuvre de Cragg qui combine les éléments de ses séries « Early Forms » et « Rational Beings ». On y retrouve tant les vaisseaux hybrides, les courbes volumineuses et les formes enveloppantes « exécutant des opérations simultanées » qui caractérisent les « Early Forms », que les constructions elliptiques pures, les profils axiaux et les silhouettes des « Rational Beings ». Ce mélange donne un point de départ aux colonnes en mouvement, aux volumes internes, aux paysages réguliers et aux profils en pleine mutation.

3D Incident

Une métamorphose en pleine action est racontée à travers les tensions et torsions de cette œuvre. La grandeur de la masse est trahie par la légèreté apparente avec laquelle la sculpture semble vibrer et se fléchir devant les yeux ébahis des spectateurs. L’équilibre entre les vides et les solides, cumulé aux jeux de lumières et d’ombres, offre une perception de l’œuvre en perpétuelle évolution. Le spectateur se doit de marcher autour de la sculpture pour en apprécier les différentes fréquences de lumière sur ses projections et recoins, constituant la structure d’origine.

Contradiction

Cette sculpture rappelle quelque chose d’absolument gigantesque qui s’efforce de s’étendre dans toutes les directions à la fois. Les enroulements, les voûtes et les vagues font penser à une croissance dynamique et à une énergie folle qui change constamment de matériel. La « contradiction » est représentée par la brièveté du moment solidifié : créer une sculpture en bronze est un processus complexe, similaire au travail de la lave au moment de sa solidification.

Du 19 avril au 17 octobre 2019

Paris Match

Exposition 2019

«70 ans de cinéma racontés par Paris Match» met en vedette les dieux et les déesses du grand écran, parmi lesquels Brigitte Bardot et Claude Lelouch. Il s'agit de la troisième collaboration entre les pionniers du photojournalisme de célébrités et le mythique Hôtel du Cap-Eden-Roc, un lieu de prédilection pour un grand nombre des sujets mis à l’honneur.

Oetker Collection - Actualités

Propriétés & Villas

Masterpiece Estates

en savoir plus
Palácio Tangará, São Paulo

Business in São Paulo

en savoir plus
Jumby Bay Island, Antigua

Nos résidences privées

explorer